Partagez | .
 

 « Quand paranoïa conduit à suspicion » feat Ilya Turner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Ancienneté : 03/08/2012
Messages : 23
avatar
Le compte PNJ
Membre du forum


Journal intime
Relationship:
Heart: Célibataire
MessageSujet: « Quand paranoïa conduit à suspicion » feat Ilya Turner Sam 8 Mar - 17:05

En ces jours bien incertains, la belle ville de Mystic Falls subissait les prémices d'une guerre inévitable. Bien loin de l'esprit de ses citoyens les querelles passées entre les Originaux et les vampires indépendants, aujourd'hui il était question de pouvoir, de survie et de convoitise. Malgré tous ses efforts pour rester loin des conflits à venir, Stefan Salvatore ne pouvait échapper à ses responsabilités. En effet, et son devoir ne cessant de le lui rappeler, le brave vampire se devait de faire face à tous les maux du monde. Ainsi, il se devait de sauver la femme qu'il aimait de sa folie destructrice qui apparut chez elle après qu'elle n'ait éteint ses émotions; de s'assurer que de nouveaux conflits ne viennent pas se greffer à leurs problèmes actuels; mais également de retrouver l'objet que tout le monde convoitait: le remède capable de transformer n'importe quel vampire en humain. Et pourtant le sage vampire allait bel et bien devoir faire face à un imprévu. La réapparition récente de Silas, désormais réputé pour avoir vaincu Klaus, n'était pas leur unique ennemi. L'hybride originel avait manqué de discrétion quant à sa lutte avec un homme qui, tapis dans l'ombre, aspirait à lui piquer sa place. Ce dernier avait pour pratique d'humilier ses ennemis aux yeux de tous, en usant des médias par exemple. Le Mikaelson le plus craint et le plus méprisé se révélait sous des jours bien sombres. Tantôt paranoïaque, tantôt suspicieux, il prononçait des accusations surprenantes et difficiles à avaler. Nombreux sont ceux qu'ils soupçonnaient d'être en réalité l'ennemi qui lui faisait de l'ombre. Se révélant de plus en plus agressif, Klaus rencontrait bien des ennemis passés tel que Damon, Katherine Pierce ou même son propre frère Elijah. Ce jour là, ce fut au tour de Stefan de passer au détecteur de mensonge. Il avait reçu, le matin même, un sms de la part de son ancien allié, récent ennemi, qui lui spécifiait de le rejoindre chez lui pour un entretien. Le vampire soupçonnait Klaus de revisiter la liste des "amis", si l'on peut appeler ça ainsi, sur lesquels il pouvait encore compter. Ainsi Stefan s’exécuta et rejoignit la belle demeure des Mikaelsons. Lorsqu'il arriva, il ne put s'empêcher de constater la présence d'une jeune humaine qu'il remarqua très vite de part l'entaille qu'elle présentait au niveau de sa carotide. Un cadeau d'accueil, se disait-il, avant de détourner le regard et de faire le vide dans son esprit afin d'oublier la faim et l'envie qui montait en lui. Ce fut justement en tournant le dos à cet affreux spectacle qu'il se trouva face à une pièce dans laquelle se trouvait une enfant qui attira son attention. Suspicieux, Stefan qui luttait alors contre sa propre nature s'approcha. Il croisa les bras avant d'interpeller la fille en question:

-"Je savais que Klaus avait du mal à mettre un visage sur son ennemi mais de là à accuser une enfant, il doit être plus en détresse que je ne l'imaginais" annonça t'il à la jeune fille qui se trouvait face à lui et dont il ignorait tout.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: « Quand paranoïa conduit à suspicion » feat Ilya Turner Sam 8 Mar - 18:14


Il faut toujours se méfier de l'eau qui dort, ne te fie pas aux apparences. Stefan Salvatore & Ilyana Turner

Quand paranoïa conduit à suspicion

Si j'avais l'air d'une jeune adolescente innocente, la majeure partie de mes victimes faisaient l'erreur de me croire inoffensive. Qui a dit que la petite bête ne mangeait pas la grosse? Ce n'était que des préjugés, certaines personnes avaient un regard de pédophile et pourtant ils pouvaient se montrer plus avenants qu'une mignonne petite fille comme moi. Mais là était mon principal atout, je pouvais user de mes charmes de jeune fille, ce qui me rendait plus vicieuse qu'un hybride ou vampire de sexe masculin. Peut-être Klaus avait-il vu en moi un quelconque potentiel? Je ne m'avançais pas trop vite, je savais qu'il me faudrait des années pour obtenir sa confiance, et pour arriver à son degré de tortures, car lui avait un millier d'années derrière lui, et le temps que j'apprenne ses techniques d'aujourd'hui, il en aurait sûrement inventé d'autres.

C'était de ce principe là que je partais. Je devais trouver mes propres techniques, susceptibles de plaire à Klaus, avant que ce ne soit lui qui les trouve. Je m'étais donc mise en marche un peu dans une rivalité avec lui, bien inconsciemment de ma part, rivalité qui n'allait pas en mon avantage puisque Klaus avait vécu des guerres, en particulier la seconde guerre mondiale, où les souffrances furent les plus dures à ma connaissance, donc il en connaissait un rayon. J'avais eu vent des quelques tensions qui déchiraient Mystic Falls ces derniers temps, et Klaus était on ne peut plus méfiant, ce que je comprenais fortement. Il semblait n'avoir même pas confiance en son frère, Elijah, qui pourtant semblait assez noble. Les dernières histoires médiatisées l'avaient rendu assez paranoïaque, il ne semblait pas émettre le moindre doute sur moi en revanche, en effet j'étais hybride, et je ne pouvais pas lui mentir à cause du lien. C'était un prêté pour un rendu, il m'offrait un foyer, une famille et l'immortalité en échange, je lui offrais la vérité. Et je ne lui cachais rien de mon plein gré.

L'un de mes passe-temps favoris lorsque je n'étais pas en chasse était de piquer des livres dans la bibliothèque de Klaus. A défaut d'aller en cours, je nourrissais mes connaissances dans ces blocs de papier quand j'avais quelques temps libre. Concernant la jeune fille à l'entrée, Klaus m'avait clairement ordonné de ne pas y toucher. Et pour cause, c'était un cadeau de bienvenue pour Stefan Salvatore, qui devait arriver d'un moment à l'autre. L'originel m'avait également demandé d'accueillir le vampire comme il se devait s'il était absent lors de l'arrivée de ce dernier. Et ce fut ce qu'il se passa, Klaus était parti vaquer à des occupations qui ne me concernaient pas, Elijah devait également régler des comptes, au final, je me retrouvais seule, sur le canapé du salon, à lire mon roman. Je sentis rapidement le vampire arriver, il ne cherchait pas la discrétion, je ne sentais cependant pas le sang de l'humaine couler davantage. J'en conclus rapidement que Stefan n'aimait pas trop les repas offerts sur un plateau. J'entendais ses pas, je restais cependant à lire mon livre, attendant que le vampire vienne par ici. Il critiqua alors Klaus sur le fait qu'il interroge une enfant. Glissant mon marque-page dans mon livre, je fermai alors celui ci et le posai sur la table d'appoint avant de me lever et de regarder le vampire. Il avait l'air serein, le genre de personne gardant son sang froid en toute circonstance, je voyais mal une personne comme lui s'énerver, mais je ne devais pas me fier aux apparences... Je fis alors face à Stefan, le décrivant du regard.

- Tu dois être Stefan Salvatore? Hm j'en serais presque blessée, Klaus m'a parlé de toi mais ne t'a pas parlé de moi.
(c) Bloody Storm

Revenir en haut Aller en bas

Ancienneté : 03/08/2012
Messages : 23
avatar
Le compte PNJ
Membre du forum


Journal intime
Relationship:
Heart: Célibataire
MessageSujet: Re: « Quand paranoïa conduit à suspicion » feat Ilya Turner Ven 14 Mar - 15:02

L'ambiance présente au manoir Mikaelson était toujours pesante.Si d'ordinaire on pensait qu'une grande demeure tel que celle-ci ne pouvait qu'offrir de bons moments, la réalité de ce monde offrait une toute autre logique. Chez Klaus, on sentait l'amertume, la détresse et la cruauté. La décoration avait un sens. Les chanceux aptes à la cerner comprenait de par l'histoire des Mikaelsons le sens de tout ceci. Les moins sensibles ne comprenaient pas tout ça. Mais ça ne les empêchait pas d'en subir la froideur du décor. Stefan Salvatore connaissait la famille de Klaus. Il avait subit leur fureur un certain nombre de fois. Et pourtant son lien avec ces derniers, et notamment avec Klaus, était des plus ambigus. Tantôt allié, tantôt ennemi mortel, il ne savait jamais vraiment ce à quoi il se risquait en franchissant le seuil du manoir des originaux. Une fois arrivée, Stefan tomba nez à nez avec une jeune fille qui lui paraissait des plus étranges. Il ne retrouvait en rien sur son visage l'expression innocente et habituelle des enfants. Ignorant tout de qui elle était, Stefan comprit bien vite qu'elle était spéciale et que Klaus avait dû lui faire quelque chose d’impardonnable. L’innocence est précieuse, quand on la perd on tourne le dos à une partie de soi-même. Le vampire accro au sang le savait plus que quiconque et parvenait à voir et à s'attrister d'apprendre que cette enfant avait perdu son innocence. Fidèle à lui même, il s'approcha d'elle, les mains dans les poches, bien décidé à en apprendre plus sur elle pour mieux pouvoir l'aider. Elle eut une réaction également très intrigante puisque sur un ton sarcastique elle précisa qu'elle était vexée que Klaus n'ait jamais daigné parler d'elle à Stefan. Ce dernier vit sa curiosité touchée et croisa les bras avant de l'interroger du regard. Il précisa très vite sa curiosité par la voix:

-"Tu sais que Klaus a connu tellement de personnes au cours de sa longue vie que s'il devait me parler de chacune d'elle il nous faudrait bien plus qu'une simple entrevue"

Il précisait cela en prenant bien soin de ne pas préciser sa propre nature. Personne n'affirmait si elle savait ou non qu'il était un vampire, il avait donc tout intérêt à ne rien révéler pour le moment. Habituellement prudent, il ne s'y risqua pas mais ne se tût pas pour autant:

-"Mais Klaus étant... Klaus, je le crois capable de nous demander de venir en même temps. Alors s'il en a assez de me menacer en me parlant d'Elena et de me reprocher de tourner autour de sa sœur, peut être me parlera t'il de toi."

Il marquait une pause avant d'émettre lui même une supposition d'un air enjoué dont il s'était senti menacé lors de la première prise de parole de l'enfant qui se trouvait face à lui. D'ordinaire ouvert à l'amitié, les récents événements avaient appris à Stefan à rester sur ses gardes. Il ignorait encore tout de cette fille mais le simple fait de la trouver dans le salon de son ancien ennemi justifiait sa méfiance. Réputé pour être sage, il ne la jugerait pas avant d'en savoir plus, mais connu pour sa lucidité, il ne pouvait se permettre de se jeter dans ses bras:

"tu vois? des fois qu'il veuille faire preuve d'originalité." il redevint plus curieux et l'interrogea de nouveau:"Je ne crois pas t'avoir déjà vu ici, tu es en ville depuis longtemps?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
When the Power has no limit
Célébrité : Joseph Morgan
Crédit : Myself
Double compte : Masked Man
Boy/Girl friend : Forever alone
Disponibilité Rp : Je suis disponible
Ancienneté : 13/02/2012
Messages : 5314
avatar
Klaus Mikaelson
Administrateur du forum


Journal intime
Relationship:
Heart: Célibataire
MessageSujet: Re: « Quand paranoïa conduit à suspicion » feat Ilya Turner Dim 23 Mar - 16:34

Rp terminé sur demande de la joueuse intégrée héro


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: « Quand paranoïa conduit à suspicion » feat Ilya Turner

Revenir en haut Aller en bas
 

« Quand paranoïa conduit à suspicion » feat Ilya Turner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand une fille discrète se fait ridiculisé | feat. tout le monde!
» Quand un serpent mord...Ca fait mal. [Feat Drago Malefoy]
» Quand la nuit s'en mêle... (feat Lysandre C. Améleya)
» Quand la mode nous réunit ♥ (Feat Jade )
» Quand on se lève du mauvais pieds... [Feat Lysander]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rpg Vampire Diaries :: Venez narrer vos récits :: Mystic Falls: Côté Ouest :: Le manoir Mikaelson :: Les rediffusions-